Plex

De Recherche Libre Montpellier
Aller à : navigation, rechercher

Avant, on disait business plan, charte, description de projet, préface ou feuille de route.
Mais c'était avant.

Maintenant les choses sont complexes, c'est-à-dire qu'il y a plus d'un seul début, d'un seul projet et d'une seule fin.
Et les plans sont mis successivement en lumière ...

Alors on dit plex, contraction de "plan complexe" et ... on tente de le tenir à jour et de s'y retrouver !


Résumé exécutif


Par définition la Recherche Libre :

  • résulte de synergies thématiques ou locales entre rechercheurs autonomes s'autofinançant dans des conditions non aménagées,
  • le cas échéant et soutenue par les accords de coopération thématiques ou locaux dans le cadre de la charte des Sciences et Recherches participatives.



Point actuel

Le projet montpelliérain est donc au départ orienté selon trois directions :

  • les domaines de recherche sur nos réponses à la complexité de son conveneur qui tente de les concevoir selon trois orientations complémentaires :
  • la diktyologie (science de la mise en réseau', du grec "diktyos"') appliquée à travers le "banc-test commun" de l'internet :
  • son domaine professionnel initial des "services étendus" c'est-à-dire de néguentropie multimatique, alors que les connexions (théorie de l'information et de la communication) sont entropiques.
  • les adaptations architecturales et protocolaires maintenant possibles pour lever les contraintes arbitraires de TCP/IP.
  • les outils opératifs de leur mise en œuvre.
  • la technosophie c'est à dire l'approche architectonique ouverte du développement et de la validation de la sagesse comprise comme une mise en cohérence sémantique durable, justiciable d'une grammaire première de l'univers, validée par réfutabilité scientifique.
  • l'utilisation prototype et expérimentale de dispositifs "blik" (tel que l'intégré logiciel prototypé pour ce site) pour :
  • la présentation participative des disciplines de la SX,
  • la documentation de la cyberagora scientifique de Montpellier et de sa région, avec le souci d'y faciliter ainsi les synergies.
  • y trouver des relations transdisciplinaires et la possibilité d'y étudier les mécanismes de résonance intellectuelle, évolutive, résolutive, etc.
  • explorer des outils, des pratiques, des règles du débat numérique à intégration mnémique (les traces mémorielles du débat en font partie à capacité réentrante).
  • à cette occasion considérer des applications expérimentales d'intégration de savoirs à l'écosystème diginumérique mondial encore essentiellement utilisé pour la dissémination et l'échange de connaissances et la manière dont l'évolution de la société complexe y accommode le droit ("code is law" : le protocole relationnel entre humains et, maintenant, les systémiques opératives autonomes qu'il "a créées à son image"(Norbert Wiener) et à la convenance de ses financeurs et qu'il nous faut rendre à celle de chacun, si nous voulons parvenir (Sommet Mondial sur la Société de l'Information, SMSI) à une société "people centered, à caractère humain, centrada en la persona".


Stratégie de développement

... (en cours) ...

Le "Libre" (développement, logiciels, hackerspace, internet) montpelliérain est structuré et actif. C'est une base pour le concept de Libre, liberté des acteurs.

Une tentative d'approche "LIBRE", explore la liberté de choix des utilisateurs, pour la libre appropriation du diginumérique par chacun. Il s'agit d'une expérience dans la ligne des organisation de défense des droits légaux de la société civile dans le cadre de la gouvernance de l'internet, mais ici il s'agit de leurs droits techniques et pratiques.

Il existe diverses initiatives générales qui abordent les thématiques et les méthodes nouvelles de la Recherche Libre proche de l'esprit RLIB.MP. La plus marquante est sans doute l'action menée par [1] qui a conduit à la Charte des Sciences et Recherches participatives et aux premières Assises Sciences et Sociétés au MHSsud de Montpellier du 3 au 5 juillet 2017.

Le but sera de trouver des initiatives d'intérêt commun issues de la Recherche Libre qui soient propres à les mettre en synergie.


Projets pratiques

... (en préparation ) ...